Entrées par Marie-Hélène Guérin

Dévaste-moi, le corps des femmes chansigné

Une étrange silhouette, très longue robe rouge quelque part entre le sensuel et le solennel, recouvrant étroitement le visage, quelques notes de Carmen égrenées à la trompette, le corps d’Emmanuelle Laborit se courbe, ses doigts s’envolent, on voit l’amour, on voit les oiseaux, on voit la loi et on voit le « non ». Bientôt elle va […]

Sandre : La Leçon de Ténèbres d’une femme blessée

Sur une petite estrade carrée, scène de poche posée sur la scène des Métallos, un fauteuil XVIIIe, une lampe sur pied dont l’abat-jour tamise d’un or chaud la lumière; autour : la pénombre. Un lieu de confidences, un recoin de salon accueillant, bercé d’une matière sonore électronique, répétitive, languide, enveloppante. Sous le fauteuil, des piques, […]

Revue de presse 28 mars : Un mois à la campagne, The Prisoner, La Ménagerie de verre

@ Michel Corbou 1. Alain Françon charme en délicatesse avec Un mois à la campagne de Tourgueniev au Déjazet : – « La comédie pourrait n’être que bourgeoise, si Tourgueniev n’avait l’art de fouir au plus profond des zones obscures du cerveau, des sentiments et de la raison, pour en ramener à la lumière les sentiments […]

La Loi du marcheur : dans les pas d’un ciné-fils

Un revox dans un coin, une vieille chaise d’écolier, une bouteille de whisky, un vaste panneau blanc dressé en retrait, au centre de la scène : voilà les simples objets qui vont servir de page blanche et de lieu à la pérégrination mentale et sensible de Nicolas Bouchaud/Serge Daney.   Serge Daney se qualifiait lui-même […]

Revue de presse 7 mars : Poussière, Art, Macbeth

1. À la Comédie-Française, la nouvelle création de Lars Noren, Poussière, symphonie funèbre et envoûtante : – « Le dramaturge suédois revient en force avec cette pièce chorale envoûtante, admirablement interprétée par la troupe du Français, où les souvenirs, l’absence et la présence s’entremêlent. » – Télérama – « Cette pièce est remarquable (sans emphase), à plus d’un […]

Rien ne saurait manquer : psaume contemporain d’une génération Y

Une boule à facette, des fumigènes, des perruques blondes, un maître de cérémonie qui nous salue d’un « bonsoir » polyglotte : drôle de cabaret que celui-là ! Les perruques pendent comme du linge qui sèche, en guise de discours d’accueil le maître de cérémonie en collants nous lance d’un ton goguenard des interrogations existentielles, et deux […]