Les Sonnets de Shakespeare, le Roi Lear et Ciel mon placard!

Revue de presse du 30 septembre 2015

 

 

1. Les Sonnets de Shakespeare, version rock au Théâtre de la Bastille :

– « Au menu de ce voyage lyrique et théâtral, une vingtaine de sonnets-chansons (adaptés par Pascal Collin) qui épousent tous les genres.« – Les Echos

– « La Krief, qui est une des actrices les plus singulières et inventives de notre paysage théâtral, a rencontré les Sonnets de Shakespeare en 1999. » – Le Monde

– « Norah Krief y propose une version rock de Shakespeare en chantant certains de ses Sonnets. Gonflé.« – Marianne

– « Petit OTNI (Objet Théâtral Non Identifié) musical de cette rentrée conçu par Richard Brunel et Frédéric Fresson, « Les Sonnets de Shakespeare« , à mi-chemin entre le concert théâtralisé et le spectacle chanté, déroutent tout autant qu’il séduisent.« – Froggy’s Delight

– « Entretien avec Nora Krief.« – Un fauteuil pour l’orchestre

 

2. Michel Aumont époustouflant Roi Lear au Théâtre de la Madeleine :

– « Michel Aumont rayonne en roi brisé, dont l’arrogance folle se meut en folie douce.« – Les Echos

– « Après Le Roi Lear vu par Olivier Py, voilà la vision de Jean-Luc Revol : Lear est un nabab du cinéma qui, en 1929, renonce à son empire et le transmet à ses filles. » – Théâtral Magazine

– « Et puis il y a la très belle composition de Michel Aumont, qui file doucement vers la sénilité.« – Scene Web

– « Michel Aumont est toujours aussi charismatique. On sent sa passion intacte, lui pour qui le théâtre est le seul endroit où on se sent légitime, où on a l’impression d’exister.« – Les Trois Coups

– « Cette adaptation très réussie fait entendre la tragédie dans toute son acuité et frappe d’abord par l’équilibre remarquablement cohérent des relations.« – La Terrasse

 

3. Reprise au Théâtre du Rond-Point de Ciel mon placard!:

– « Nicole Genovese procède dans cet opus qu’elle qualifie d' »ignominie culturelle » – attention humour à effet kiss kool – au dynamitage en règle du théâtre de boulevard dont elle connaît bien les codes et les thématiques.« – Froggy’s Delight

– « La pièce rend grâce aux genres de mauvaise réputation. Une machine à jouer efficace et ludique, bien servie par la jeune Nicole Genovese et ses camarades endiablés. » – France Inter

– « Pastiche irrévérencieux plus que ricanant, du boulevard abordé par un chemin de traverse, Ciel ! mon placard tient la route.« – Libération

– « Pastiche irrévérencieux plus que ricanant, du boulevard abordé par un chemin de traverse, Ciel ! mon placard tient la route.«  La Terrasse

– « Il y en a qui font des copies pirates, Nicole Genovese est une femme pirate qui fait de l’original à partir de copies« – Rue89-le blog

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *