Amphitryon de Molière mise en scène Stéphanie Tesson, au théâtre de Poche-Montparnasse, coup de coeur Pianopanier

Amphitryon ou comment Jupiter nous dore la pilule !

Jupiter est épris de la belle Alcmène, épouse d’Amphitryon et veut la séduire : pour ce faire, il se présente sous les traits de ce dernier tandis que Mercure revêt ceux de Sosie, le valet. Le stratagème fonctionne à merveille : Alcmène passe la nuit avec Jupiter et croit avoir aimé son mari, mais quand Amphitryon revient à son tour, il trouve le comportement de sa femme bien étrange et la soupçonne de ne plus l’aimer ou de lui cacher quelque chose, tandis que Cleanthis, sa suivante, trouve Sosie, son mari, tout à coup bien différent et distant ! Le doute, le soupçon et la colère s’installent, jusqu’à ce que Jupiter intervienne pour dévoiler la vérité, démontrant à Amphitryon que c’est un grand honneur qu’il leur fait, à lui et son épouse. Il annonce qu’Alcmène donnera naissance à un demi-dieu, Hercule.

Amphitryon de Molière mise en scène Stéphanie Tesson, au théâtre de Poche-Montparnasse, coup de coeur Pianopanier@Alejandro Guerrero

Cette pièce de Molière en 3 actes et en vers que Stéphanie Tesson qualifie de métaphysique contient tous les ingrédients de ses comédies : rapports maîtres/valets, quiproquos, bouffonneries, libertinage. Les thèmes chers à Molière, comme les femmes, le pouvoir, l’amour, la trahison, l’identité sont abordés avec humour mais aussi gravité, voire amertume. On rit, parfois pour ne pas pleurer. Le texte en vers est très fort, profond, philosophique.
La scénographie est impeccable, subtile et belle. Le lever de rideau en particulier nous dévoile la Nuit et Mercure dans un ciel étoilé en compagnie d’un attelage de deux chevaux. Les brefs intermèdes lyriques s’intègrent parfaitement dans le contexte.
Chacun dans son rôle, les acteurs sont très performants et nous font apprécier à sa juste valeur la langue et les vers de Molière. Mise en scène, décors, costumes tout est plaisant et réussi. Il reste un mois pour aller applaudir cette pièce de Molière (trop peu souvent montée) dans cette mise scène élégante et pleine de finesse de Stéphanie Tesson.

AMPHITRYON  – de Molière
Du 12 septembre au 31 décembre 2017 au Théâtre de Poche-Montparnasse
Mise en scène : Stéphanie Tesson
Avec : Jean-Paul Bordes, Benjamin Boyer, Antony Cochin (ou Yannis Baraban), Odile Cohen, Mathias Maréchal, Guillaume Marquet (ou Laurent Collard), Christelle Reboul, Nicolas Vaude

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *