Pigments, de Nicolas Taffin

Pigments

Aimer c’est regarder ensemble dans la même direction, disait Paul Eluard.

Nicolas et Chloé s’aiment passionnément, mais après 4 ans d’amour, ils ne regardent plus tout à fait dans la même direction, ou peut-être pas assez. Nicolas est neurologue, il taquine volontiers la passion artistique de Chloé, la moque parfois jusqu’à l’agacement. Elle rêve de pouvoir peindre son corps; lui s’y refuse, trop cartésien pour se « mettre ainsi à nu », même devant la femme qui l’aime.

Elle rencontre presque inévitablement un alter ego, un artiste comme elle, qui lui offre le frisson indicible des émotions et la fusion que Nicolas tient à distance. Elle ne dira rien à Nicolas de cet élan, laissant le secret prendre racine et devenir trahison. Il se laissera submerger par la rage, son ego balaiera des années d’amour en quelques secondes. Impossible pour lui d’entendre quoi que ce soit et encore moins d’accepter par amour, que l’autre puisse en aimer un autre.

Nicolas sera sans pitié, ses mots auront la violence des coups de couteaux s’acharnant sur la dépouille d’un amour blessé.

« j’ai le droit de te dire tout ce que je veux, tu n’es rien,
tu n’existes plus, tu es minuscule »

 

Pigments, de Nicolas Taffin

La suite ne se raconte pas, elle s’effeuille, elle se révèle, elle s’élève dans la magnifique salle ronde de la Condition des Soies, qui servira d’écrin à cette histoire d’amour pas comme les autres.

La suite sera surprenante et bouleversante, comme un signe troublant du destin, un fil qui apparaît soudain quand on ne l’attend plus, qui montre le chemin pour éviter le précipice.

Eric Ruf a bien raison de dire qu’on va sans doute au théâtre parce qu’on croit apercevoir sur scène des fragments de soi-même, déposés là par un auteur et virevoltants dans le souffle des comédiens.

Pigments est un rendez vous, une histoire d’amour unique qui touche le cœur et les sens, servi par le texte superbe d’un auteur habité et une interprétation juste parfaite de Mathilde Molinat et de Nicolas Taffin.

 

Pigments, de Nicolas Taffin

PIGMENTS
De Nicolas Taffin
Metteur en scène : Elodie Wallace
Avec Mathilde Moulinat, Nicolas Taffin
Avignon 2018 : à La Condition des Soies du 6 au 29 juillet à 19h35

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *