Revue de presse Avignon 2015 – 2

Revue de presse Avignon 2015 du 20 juillet 2015

 

 

1. Angelin Preljocaj dans la Cour d’Honneur divise :

– « Le chorégraphe célèbre ses trois décennies de créations et présente à Avignon  sa nouvelle œuvre, « Retour à Berratham ». » – Paris Match

– « Retour à Berratham n’a rien du conte de fées. La danse, ici, dit un monde troublé. » – Les Inrocks

– « Prejlocaj invente ici une comédie-ballet des temps contemporains où la danse prolonge le sens, provoque ou pousse plus loin encore l’émotion et la prise de conscience du spectateur. » – Telerama

– « Dommage que la danse ne vienne qu’en appui du texte et n’envahisse pas continûment la cour d’Honneur. » – Le Figaro

 

2. « Dinamo » du metteur en scène argentin Claudio Tolcachir déçoit :

– « Dinamo tire malheureusement trop vers le comique boulevardier. » – Telerama

– « L’action progresse à un faux-rythme et les gags font le plus souvent un flop (Marisa revenant avec son armure de plâtre après s’être cogné les épaules). » – Les Echos

– « Claudio Tolcachir et ses deux acolytes, Melisa Hermida et Lautaro Perotti qui cosignent la pièce, ont voulu « raconter une histoire sans presque recourir à la parole. » – L’Express

– « Il manque un peu de profondeur à cette Dinamo pour qu’elle se mette vraiment à turbiner. » – Toute la Culture

 

3. « Fugue » de Samuel Achache séduit :

– « Dans la très sérieuse programmation du festival d’Avignon, la « Fugue », concoctée par le jeune comédien et musicien Samuel Achache, 33 ans, jette jusqu’au 22 juillet une note loufoque et joliment musicale. » – Le Parisien

– « Le propos est loufoque, décousu, décalé, pertinent, touchant, et finalement plus profond qu’il n’y parait. » – Toute la Culture

– « Fugue, c’est « Singing in the Snow » : un voyage dans le Grand Nord, où des âmes perdues, censées percer les secrets d’un lac ancien enfoui sous les glaces, donnent libre cours à leurs délires existentiels. » – Les Echos

– « Cette bande de jeunes acteurs-musiciens fait un bien fou à la scène française, c’est très sérieusement qu’ils ne se prennent pas au sérieux! » – France Info

 

4. « Réparer les vivants », le spectacle « In » du Off :

– « Ce marathon romanesque de vingt-quatre heures ramassées ici en une, bat au rythme imprimé par Emmanuel Noblet, jeune comédien prodigieux. » – Libération

– « Emmanuel Noblet est seul sur la scène du théâtre de la condition des soies, préparez vos mouchoirs, c’est un petit bijou. » – France Info

– « C’est absolument remarquable. Un grand comédien qui illumine l’écriture même de Maylis de Kerangal. » – Le Figaro

– « Sur la scène du petit théâtre de la Condition des Soies, le comédien tient tous les rôles ou presque dans la course contre la montre engagée pour prélever le coeur de Simon. » – Le Parisien

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *