Les Métronautes, comédie musicale Arthur Deschamps au théâtre 13 critique Pianopanier

Dans la bonne humeur d’une rame

Pour certains, le métro est une source d’inspiration. On y voit toutes sortes de personnages, comme des chanteurs, des poètes, des dragueurs… On y fait des rencontres improbables… Alors pourquoi ne pas mettre cela en scène dans un spectacle plein de bonne humeur ?

Arthur Deschamps nous invite à un voyage singulier. Huit comédiens débarquent sur le plateau, ils s’assoient sur un siège ; le silence doucement s’installe. Et voilà que débarque un homme avec un pantalon fluo emprunté à un éboueur. Il répète encore et encore un seul mot tout en traversant le plateau. D’une caisse, il sort deux baguettes. C’est le musicien qui va battre le rythme et donner du son au métro. Les comédiens se succèdent dans l’espace délimité autour de la barre que l’on trouve dans les wagons. Les situations les plus surprenantes vont s’enchaîner.

Les Métronautes, comédie musicale Arthur Deschamps au théâtre 13 critique Pianopanier

Nul besoin de longs textes. Quelques mots, des échanges de regards, des façons d’être, et les situations prennent. Elles sont toutes plus étranges et drôles les unes que les autres. On rencontre un duo de chanteurs improbables, une voyageuse qui s’accorde au rythme d’un musicien du métro, un dragueur qui a bien du mal à s’exprimer, une femme qui perd l’équilibre, un voleur de sac qui ne veut pas se faire prendre… La diversité de l’improbable est au rendez-vous. Le travail de mise en scène est très précis et son efficacité renforcée par l’interprétation des neuf comédiens. Patrice Bertrand, Luana Duchemin, Nicolas Fenouillat, Marina Glorian, Lucas Hérault, Alexandre Lenis, Canaan Marguerite, Marlène Rabinel et Pauline Tricot ont tous un physique atypique et des talents multiples. Ils chantent, dansent, tombent, jouent de la musique, mettent toute leur énergie au service de l’humour et de la loufoquerie.

Un spectacle qui vous mettra du baume au coeur et qui vous fera voir le métro différemment. Le Théâtre 13 montre comme à son habitude que le théâtre peut prendre des formes multiples et étonnantes.

[

Les Métronautes
Á l’affiche du Théâtre 13  du 21 mars au 4 avril 2018 – mardi au samedi à 20h, dimanche 16h
Texte et mise en scène : Arthur Deschamps
Avec : Patrice Bertrand, Luana Duchemin, Nicolas Fenouillat, Marina Glorian, Lucas Hérault, Alexandre Lenis, Canaan Marguerite, Marlène Rabinel et Pauline Tricot

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *