La Réunification des deux Corées

Histoires de couples par le magicien Pommerat

Vu le 19 décembre 2014 – Ateliers Berthier- Théâtre de l’Europe
Actuellement en tournée
Mise en scène : Joël Pommerat

 

Copyright : Elizabeth Carecchio

« Quand Joël Pommerat, l’un des auteurs-metteurs en scène les plus doués du moment s’intéresse à nos histoires de couples… »

Si vous ne connaissez pas encore Joël Pommerat, si vous n’avez pas encore assisté à l’une de ses mises en scène, je vous envie : il vous reste à découvrir un véritable magicien.

Jeudi 19 décembre – Ateliers Berthier.
Un plateau bifrontal.
Une place au centre du premier rang de cette salle transfigurée par Joël Pommerat.

Une succession de scènes de vie quotidienne – scènes de ménage, scènes de famille.
Souvent émouvantes, parfois drôles, toujours justes.
C’est précisément l’enchaînement qui est dingue chez Pommerat…
En trois secondes de noir le spectateur quitte le cortège d’un mariage pour se retrouver en pleine fête foraine. Avec de vraies auto-tamponneuses.
Trois autres secondes pour atterrir dans un asile psychiatrique. Et les auto-tamponneuses ont disparu : si ce n’est pas de la magie, ça!
Magie aussi les comédiens qui, surgis de nulle part, donnent vie à des êtres tellement différents d’une scène à l’autre.

La plupart des comédiens choisis par Joël Pommerat travaillent avec lui depuis les débuts de sa Compagnie Louis Brouillard. Ils ne sont pas lisses, pas beaux, pas « propres sur eux ». Ils sont décharnés, cassés, crayeux.
Ils ont des voix dissonantes, d’outre-tombe, hypnotiques. On les entend crier, hurler, beugler. Mais aussi murmurer, chuchoter, cajoler.  L’un des partis pris de Pommerat est de sonoriser ses acteurs, ce qui leur permet de faire passer autant d’émotions.

Forcément, dans ce type de pièces qui consistent à enchaîner une vingtaine de saynettes, certaines paraissent plus « faibles » que d’autres et le résultat peut sembler inégal. Mais lorsque l’une d’elles vous « cueille » comme m’a cueillie la scène d’Alzeimer, vous ne regrettez pas le déplacement. Et ces quelques scènes qui vous ont marqué, vous y repensez bien longtemps après avoir quitté la salle.
Puis vous avez envie de découvrir un autre Pommerat, puis un autre, et encore un autre. Car Pommerat n’est pas seulement un magicien : il est une drogue dont je vous recommande d’user sans modération!…

3 raisons de découvrir ou redécouvrir Pommerat avec ce spectacle « La réunification des deux Corées »

1 – Pour la scénographie rythmée par les noirs – le noir étant la marque de fabrique de Joël Pommerat. Une scénographie qui nous donne le sentiment de rêver éveillé.
2 – Pour quelques scènes de couples d’anthologie, dérangeantes et drôles, qui vous hanteront longtemps après le spectacle.
3 – Pour les comédiens de la Compagnie Louis Brouillard indissociables de la magie Pommerat.

INTERVIEW


ELECTRONIC KIT PRESS

1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *