L’Epopée du lion : Dans la jungle, la terrible jungle, le lion n’est pas mort ce soir !

Malgré l’aura et la puissance verbale, oraculaire de Victor Hugo, ce n’est pas ce beau conte en vers qui domine dans ce spectacle, même si l’on suit l’histoire avec curiosité et que les mots claquent en assonances et allitérations jubilatoires, mais bien l’ensemble des dispositifs de mise en scène, mise en lumière, jeu et costumes qui nous ravissent.

Photo © JC Aubert

Pierre Grammont, seul en scène, endosse tous les rôles, du héros qui sera dévoré par le lion, en passant par l’ermite trop imbu de son Dieu ou le général en faillite jusqu’au terrible lion lui-même, avec pléthore de costumes, tous adéquats et drolatiques, qui finiront en tas sur scène, partie intégrante du décor.
Gaëlle Lebert, et Pierre Grammont signent la co-mise en scène de ce spectacle et se sont concentrés sur chaque détail pour faire de ce spectacle une féérie sans cesse renouvelée. D’immenses panneaux comme des lamées avec ombres chinoises et projections, qui deviendront tantôt forêt profonde et enchantée, labyrinthe qui nous absorbe, beaucoup d’obscurité, des vidéos burlesques ou abstraites qui transportent le jeune spectateur dans une sorte de jeu vidéo, une musique électro étouffante parfois grinçante, qui ferait presque peur si on ne riait pas, comme les enfants, des péripéties des humains qui veulent s’en prendre au lion, des ventriloquies et des loufoqueries de Pierre Grammont et de ses variations vocales et chantées.

Photo © JC Aubert

Les enfants seront sans conteste charmés par ce spectacle hors du commun, ambitieux, exigeant, drôle et tendre, où la scène finale, comme une moralité de l’intelligence de la bête face à la forfaiture de l’humain, est un hymne humaniste. Aucune femme dans cette histoire, juste une petite fille, fille de roi, abandonnée à son propre sort, qui tiendra la barre haute au lion, roi des animaux.

– Isabelle Buisson –

L’EPOPEE DU LION
De Victor Hugo
A la Scène Nationale de Cergy Pontoise en 4 et 5 mai 2020
Mise en scène : Gaëlle Lebert; Pierre Grammont
Interprétation : Pierre Grammont
Scénographie : Blandine Vieillot
Photos : JC Aubert

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *