Lancement du Festival d’Automne à Paris

Revue de presse du 9 septembre 2015

 

 

1. Coup d’envoi du Festival d’Automne à Paris :

– « Demeurer épris de différences et fervent d’étrangeté, défier, bousculer les canons : si le Festival d’Automne reste fidèle à l’esprit de ses fondateurs, il sait aussi s’adapter aux conjonctures actuelles. » – France Musique

– « Lepage, Castellucci, Jolly, Pommerat, Ostermeier, Bondy : quel programme!« – Les Echos

– « Nom de code : 887 (prononcer 8-8-7) pour un souvenir d’enfance, celui de l’auteur-acteur-metteur en scène québécois Robert Lepage, qui revient à Paris, où il fait l’ouverture du Festival d’automne, avec un de ces solos où il excelle.« – Le Monde

 

2. A la Colline, Stéphane Braunschweig donne le coup d’envoi de sa saison avec une mise en scène des Géants de la montagne de Pirandello :

– « Stéphane Braunschweig revient à Pirandello avec son ultime pièce, qu’il laissa inachevée. » – La Terrasse

– « A la Colline, Stéphane Braunschweig rend compte avec précision et tact des énigmes posées par «les Géants de la montagne», sans doute la plus belle pièce du dramaturge sicilien. » – Libération

– « Braunschweig n’est pas qu’un habile faiseur d’images : gérant avec brio le « dehors » et le « dedans », le chassé-croisé constant entre le réel et l’illusion, il dirige au cordeau la troupe de comédiens ambulants et de « poissards » rêveurs. » – Les Echos

3. Pédagogies de l’échec, l’un des succès d’Avignon 2015 repris au Vingtième Théâtre :

– « C’est une des grandes réussites théâtrales de la rentée. » – Elle

– « La scénographie signée Alain Timàr est remarquable. » – Time Out 

– « Pierre Notte flirte avec un absurde débridé comme peu de nos contemporains. » – Telerama

– « La mise en scène d’Alain Timár les soumet à rude épreuve, avec ce plateau qui s’incline insensiblement jusqu’à 45°. » – Le JDD

 

4. Au Théâtre Hébertot, Rachida Brakni met en scène Victor de Henri Berstein :

– « Puissant jusqu’à en perdre son souffle, Grégory Gadebois livre une prestation marquante. » – Froggy’s Delight

– « On sent néanmoins Cantona plus retenu, un poil moins virtuose que ses partenaires. » – Paris Match

 

5. Les Voisins de Michel Vinaver au Poche Montparnasse :

– « Les Voisins sont plus qu’une comédie. Un mythe, un conte pour notre temps, avec Lionel Abelanski et Patrick Catalifo. » – Theatral Magazine

– « Marc Paquien place sa mise en scène non dans le hasard, mais dans l’entre-deux. Entre Laheu et Blason, entre Alice et Ulysse, entre le drôle et le grave. » – Mediapart-leblog

– « Interview de Marc Paquien » pour La Terrasse

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *