Interview d’Alexis Moncorgé, Molière 2016 de la révélation masculine

Interview d‘Alexis Moncorgé, comédien – 30 mars 2016
Au sujet de son spectacle Amok à l’affiche du Théâtre de Poche-Montparnasse jusqu’au 22 mai 2016, puis à Avignon cet été

« J’ai besoin du public, le public est mon partenaire particulier et c’est un vrai bonheur… »

À ceux qui évoqueraient une ressemblance troublante entre ce talentueux comédien et l’une des plus célèbres « gueules » du cinéma français, on serait tenté de répondre : « rien de plus normal, Alexis Moncorgé est le petit-fils de Jean Gabin ». Tombé dans la marmite dès son plus jeune âge, il déclare avoir toujours voulu « faire l’acteur ». En attendant de le voir un jour sur grand écran, on peut déjà l’applaudir sur une scène de théâtre, grâce à un projet qu’il a apporté et porté lui-même. En effet, la tête sur les épaules, il a conscience que ce métier est compliqué. Qu’il faut « y aller », faire les choses soi-même ( « la flamme, la foi, l’envie, le talent ne suffisent pas »…). Grand fan de Zweig, il s’est donc lancé dans l’adaptation de l’une de ses nouvelles, « lui-même comme un amok ». Bien lui en a pris : le résultat est l’un des gros succès de la rentrée théâtrale de janvier.

Un comédien qui émerge, qui intéresse, qui a rencontré son public à Avignon, puis à Paris avant une tournée la saison prochaine. Du succès d’Amok à une nomination aux Molières, d’Avignon 2015 à Avignon 2016, de ses débuts sur les planches (La paix du ménage) à son projet de janvier 2017 (il jouera au Théâtre du Ranelagh dans L’Aigle à deux têtes mis en scène par son ami Issame Chayle), il y a fort à parier que l’on n’a pas fini d’entendre parler de lui. Aller plus loin, toujours plus loin : telle pourrait être sa devise. Aussi loin qu’il ira, nous serons sans doute de plus en plus nombreux à le suivre…

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *