Revue de presse du 14 octobre 2015 : Vu du Pont, Fleur de Cactus, Irma la Douce et The Servant

 

 

1. Aux Ateliers Berthier du Théâtre de l’Odéon, Ivo von Hove met en scène « Vu du Pont » d’Arthur Miller :

– « Les applaudissements qui clôturent une prestation hors normes sont à la mesure du choc.« – Marianne

– « Vu du pont : une tragédie aussi vieille que le conflit entre loi et justice, ou entre réalité et désir ; une version moderne du mythe du Paradis perdu. » – France Inter

– « Le directeur de l’Odéon Luc Bondy a vu le spectacle à Londres et a demandé à Ivo van Hove de le jouer avec des acteurs français.« – Le Point

– « La scénographie est à la hauteur du propos : la scène n’est pas devant nous mais au centre, tel un ring, coincée entre quatre plaques de verre froides et étanches.« – Non Fiction.fr

 

2. Catherine Frot et Michel Fau hilarants dans « Fleur de Cactus » au Théâtre Antoine :

– « Le show piquant de Fau et Frot.« – Les Echos

– « Michel Fau, grand amoureux du théâtre de boulevard, a souhaité garder la pièce « dans son jus » des années 60-70, avec des décors et costumes « vintage » et des extraits musicaux pop désopilants.« – Le Point

– « Le public rit de très bon cœur et s’amuse. » – Le Figaro

– « Au côté de Michel Fau, savoureux en patron dentiste réfractaire au mariage, Catherine Frot est la grande vedette de la soirée.« – Le JDD

– « La pièce, où les personnages entrent et sortent comme un feu d’artifice d’un placard, flirte avec Labiche et Feydeau pour les costumes d’époque et les quiproquos, avec les Deschiens pour l’absurde et l’insolence, sans oublier un clin d’oeil au théâtre amateur.« – le Parisien

 

3. Au Théâtre de la Porte Saint-Martin, « Irma la Douce » chante et enchante :

– « Avec un humour appuyé (souvent hilarant, parfois lourdaud), Nicolas Briançon revisite la comédie musicale d’Alexandre Breffort et Marguerite Monnot, créée dans les années 1950.« – Telerama

– « On s’amuse, tant les comédiens s’en donnent à cœur joie.« – La Croix

– « Nicolas Briançon prend par le bon bout ce musical léger et ultradésuet.« – Les Echos

– « Habituée de la scène, Nicole Croisille sait jouer avec le public sans que cela soit surfait. » – Les Trois Coups

 

4. Au Théâtre de Poche-Montparnasse, il est encore temps d’aller applaudir Maxime d’Aboville dans « The Servant » :

– « En s’appuyant sur une distribution jeune et brillante, il parvient à saisir les thèmes du roman de Robin Maugham : l’affrontement des classes sociales, l’ambiguïté sexuelle, la perversion, le sadomasochisme...« – L’Express

– « On est immédiatement happé par une atmosphère, des personnages, une action, un suspens, et cela fait que l’on ne pense pas du tout au film. » – BlogFigaro

– « Pas d’audaces formelles dans la mise en scène de Thierry Harcourt, qui se contente de coller au texte, efficace et vif. »- Les Echos

– « Cinq individus aux visages ambigus, cinq comédiens aux facettes remarquables. Leurs interprétations sont parfaitement limpides, spontanées et leurs personnages entiers et complètement étudiés.« – The Huffingtonpost

 

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *